Multiplication

C’est en 1767 que les premiers essais de multiplication du Magnolia grandiflora de la Maillardière vont être effectués (56 ans après son introduction !).

Après des essais de semis peu fructueux, Bonamy, avec l’aide de praticiens locaux, va mettre en place un dispositif de marcottage aérien qui se révèlera être plus efficace.Le principe : des récipients en fer blanc ou en bois accrochés à un échafaudage, une bonne terre enrichie de fumier et de jeunes rameaux arqués maintenus en place par des crochets




Ce système, relativement aléatoire et peu compatible avec des programmes de production, a par la suite été abandonné.

Il fut remplacé pendant un moment et jusqu’à des années assez récentes par le marcottage par couchage.




Aujourd’hui, les techniques utilisées sont les suivantes :

- le semis pour la recherche de nouveaux types ou, à l’occasion, l’obtention de porte-greffe. Il exige l’utilisation de graines fraîches, car celles-ci se conservent mal, et une stratification rigoureuse ou encore mieux, un séjour en chambre froide.

- le greffage pour les cultivars récalcitrants au bouturage. C’est le placage qui, dans ce cas, est pratiqué, le porte-greffe étant issu de semis, ou plus généralement de boutures.


- le bouturage, procédé le plus rapide et le plus économique. C’est la technique de multiplication la plus pratiquée depuis la mise au point de la brumisation et l’emploi des hormones d’enracinement.
Pour les espèces caduques, il a lieu en juin et juillet à partir de boutures semi ligneuses.
Pour les persistants, il s’effectue en octobre et novembre à partir de boutures aoûtées.



Production

Le Magnolia grandiflora, originaire des forêts hygrophiles situées entre la Caroline et la Louisiane, et dont les caractéristiques sont : climat doux et humide, sols acides profonds et frais, a la faculté de s’adapter facilement à beaucoup de situations. Mais c’est en se rapprochant le plus de ces conditions d’origine que l’on obtient les meilleurs résultats.

C’est pourquoi, les principales Pépinières productrices de Magnolia en France sont localisées à proximité du littoral atlantique, en Bretagne pour l’humidité ou dans le sud-ouest pour la chaleur.

Les conditions et programmes de cultures pour les Magnolias caducs et persistants y sont les mêmes :

- Plantation en pleine terre de godets au printemps ou en septembre pour obtenir des sujets plus forts.

- rempotage de godets en conteneur au printemps ou dans l’hiver, en extérieur ou sous serre selon les régions.

- Taille de formation en juin.





Comments are closed.